×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

20/80

Par L'Economiste| Edition N°:2452 Le 29/01/2007 | Partager

Le fisc n’est pas sympathique. Et il ne le sera jamais d’ailleurs. L’impôt est par définition handicapé par son image comme d’ailleurs tous les prélèvements obligatoires. Ce n’est jamais agréable de décaisser lorsqu’on n’a pas le sens du civisme fiscal, lorsqu’on se défie des enjeux: contribuer au développement tout en garantissant un fonctionnement équitable de la vie économique. Mais ces enjeux justifient aussi que la politique en matière d’impôts s’appuie sur des règles claires et compréhensibles de tous. Veiller à ce qu’il n’y ait pas de déséquilibre dans le traitement, prévenir cette fameuse «iniquité». Tout le problème est là. Dans ce déséquilibre entre ceux qui paient et ceux qui ne paient pas (même lorsqu’ils produisent des richesses). Dans cette iniquité entre salariés et non-salariés et dans cette aberrante situation de 20/80 de l’IS qui fait que 80% de recettes proviennent de 20% des contribuables, généralement les grandes entreprises. Le fisc à la limite, c’est son rôle, assume sa mission, contrôle, collecte les recettes, produit des radioscopies qui pointent les déséquilibres. Mais son rôle s’arrête là. C’est-à-dire à la limite des outils techniques et juridiques dont il dispose. Nous ne pouvons lui en demander davantage. Et lorsque le fisc trouve ses limites , c’est au politique d’intervenir, d’être plus imaginatif. Le gouvernement a certes mené un travail d’harmonisation et de simplification fiscales, mais l’effort doit être maintenu. Car c’est surtout la complexité fiscale qui crée l’iniquité fiscale. Le Parlement doit être pour sa part plus incisif dans le traitement de ses tableaux de bord. Le travail sur les dépenses fiscales initié depuis deux ans montre bien que l’immobilier est l’un des principaux secteurs à profiter de niches. Mais est-ce que cela a conduit à des mesures?Mohamed Benabid

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc