eleconomiste



eleconomiste
L'Economiste est heureux de vous annoncer le retour de sa version imprimée dans les kiosques. La version numérique reste accessible en cliquant ici
Economie

Dépistage massif: La CGEM lance l’opération pour le privé

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5775 Le 04/06/2020 | Partager
Les tests seront facturés au prix coûtant
En France, ils sont remboursés par l’assurance maladie
depistage-075.jpg

En France, un sérologique peut être remboursé, à condition d’être réalisé sur prescription médicale et homologué par le Centre national de référence. La Haute autorité de santé s’est en effet prononcée le 20 mai en faveur d’un tel remboursement (Ph. DR)

C’est parti. Dès hier mercredi, la Confédération générale des entreprises du Maroc devait «lancer une très large campagne de dépistage du Covid-19 auprès des employés du secteur privé», a annoncé son président. Tout en précisant que l’instance patronale a été «chargée, sous hautes instructions royales, de coordonner cette opération avec les départements ministériels concernés».    

L’objectif est bien évidemment de limiter tout risque de propagation du virus en entreprise mais aussi de sécuriser la reprise des activités économiques. Toute reprise ou poursuite d’activité étant désormais conditionnées par «la participation à cette campagne de dépistage massif», insiste Chakib Alj.

A cet effet, un formulaire devant recueillir les informations relatives à la gestion de l’opération peut être téléchargé sur le site  https://coronavirus.cgem.ma/depistage-massif-en-entreprise/. Il porte notamment sur l’identité et coordonnées de l’entreprise, du contact désigné, le nombre du salarié et le mode de paiement. Et dès réception du formulaire dûment renseigné, l’entreprise sera contactée pour organiser les tests dans les meilleurs délais.

Quant aux règlements, ils doivent être effectués auprès du compte bancaire CGEM COVID. Le patronat promet que le tarif des tests sera facturé au prix coûtant. Mais il se garde de dévoiler le montant exact.

A titre d’exemple, les divers tests effectués en France sont facturés entre 25 et 54 euros (300 à 600 DH). Ils sont entièrement pris en charge par l’assurance maladie à la seule condition qu’ils soient réalisés sur prescription médicale.

Les tests sérologiques dont le prix n’est pas encadré demeurent les plus utilisés. Leur remboursement est également soumis à la prescription médicale et l’homologation de la Haute autorité de la santé. Leurs prix varient entre 25 et 45 euros.   

Sans aller jusqu’au dépistage massif du virus, les autorités sanitaires publiques multiplient néanmoins les tests parmi les employés des unités industrielles et commerciales, du transport, des marchés de gros de poissons, de fruits et légumes, des abattoirs, stations d’essence… Selon le ministre de l’Intérieur, pas moins de 115.000 employés d’unités commerciales et industrielles ont été testés au 1er juin 2020.

Et la dernière nouveauté se matérialise par la mise en place de l’application  téléphonique Wiqaytna ciblant la notification d’une éventuelle exposition au coronavirus.

A.G.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc