×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Humanitaire: Des puits pour alimenter en eau les habitants des douars

Par Karim Agoumi | Edition N°:6086 Le 06/09/2021 | Partager
Le CINDH de l’ENSIAS prévoit d’en construire 2 d’ici fin novembre
Visites, études d’évaluation, forage, acquisition des équipements… Les étapes suivies par la structure estudiantine
Collecte de dons, plateforme de cotisations,… Un budget total amassé de 200.000 dirhams
puits-086.jpg

Un total de 135 familles bénéficieront de l’initiative «Drop of Hope» (littéralement une goutte d’espoir) prévue d’ici fin septembre par le club d’étudiants CIND de l’ENSIAS. Une action incluant notamment la construction de deux puits dans plusieurs douars distincts du Royaume, dont l’un se situe dans la province d’Al Haouz. Un acte bénévole des plus inspirants pour la communauté qui devrait donner lieu à de prochaines éditions dans les années à venir (Ph. CE)

Faciliter l’accès en eau potable aux habitants de douars reculés du Royaume pour rendre leur quotidien autrement moins difficile. C’est dans cette optique que le Club d’initiative nationale pour le développement humain (CINDH) de l’Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (ENSIAS) prévoit de construire dans les prochaines semaines deux puits au sein de deux régions distinctes. Une opération humanitaire qui devrait permettre à plusieurs centaines de familles de subvenir à leurs besoins.

L’initiative, prévue à la fin de ce mois pour une durée de huit semaines et qui s’intitule «Drop of Hope», bénéficiera dans un premier temps à près de 135 familles démunies du douar Amslen Ait Hkim Ait Yzid de la province d’Al Haouz au sud du Royaume. Objectif: combler autant que possible les besoins en eau potable de ces populations rurales. «Les habitants de cette région se partagent une seule et unique source d’eau dotée d’un débit particulièrement faible, ce qui entraîne un déficit important quasi handicapant», confie avec un ton alarmant  le président du club estudiantin CINDH ENSIAS Hicham Azeroual.

Autre objectif dans le collimateur et non des moindres, sensibiliser les jeunes sur la situation désastreuse de ces habitants et faire émerger en eux un esprit communautaire. «La jeunesse actuelle n’est pas suffisamment impliquée en termes de solidarité. Il est grand temps de faire bouger comme il se doit les consciences», ajoute le responsable, également étudiant en 2e année au sein de l’école.

Concrètement, les étudiants organisateurs ont tout d’abord choisi habilement au cours de ces dernières semaines les régions à desservir – avec l’aide d’ingénieurs spécialisés dans le milieu – au moyen de visites d’inspection ou, encore, de plusieurs études d’évaluation de la situation d’approvisionnement en eau.

puits-forage-086.jpg

Les étapes restantes, quant à elles, consisteront au forage des puits en question ainsi qu’en l’acquisition des équipements nécessaires à leur bon fonctionnement dont notamment des panneaux solaires ou, encore, des pompes.

L’action, qui a coûté 200.000 dirhams, a nécessité une logistique pour le moins importante. Matérielle tout d’abord, via la mobilisation d’une foreuse de puits mais, également, humaine en incluant notamment des prospecteurs d’eau et des ingénieurs chargés d’identifier les points de forage. La gestion de l’opération, quant à elle, relevait de lauréats et élèves ingénieurs de l’établissement membres du club soit un total de plus de 40 jeunes.

L’action sera en partie financée à travers une collecte de dons nationale réalisée par le club à travers les réseaux sociaux mais, aussi, via plusieurs plateformes de cotisations en ligne s’adressant à des donateurs étrangers dont notamment PayPal. Les fonds du projet ont également été amassés au travers d’initiatives organisées tout au long de l’année par la structure, parmi lesquelles des cours de soutien réguliers et des ventes de livres.

                                                               

Un club actif depuis bientôt 15 ans

LE Club d’initiative nationale pour le développement humain (CINDH) de l’Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (ENSIAS) est actif depuis 2007, date de sa création. La structure estudiantine à vocation humanitaire, qui regroupe actuellement plusieurs dizaines de lauréats et élèves ingénieurs de l’école, a concrétisé plus d’une cinquantaine de projets différents à travers le Royaume. Parmi les plus récents notamment, la réalisation  en mai dernier d’un puits à Douar Amaafa au sein de la province Al Haouz d’une profondeur de près de 140 mètres qui a pu profiter à plus de 80 familles mais, également, la prise en charge intégrale d’une femme atteinte d’un cancer.

Karim AGOUMI

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite