×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Résultats semestriels: Les bons chiffres de l’OCP

Par Franck FAGNON | Edition N°:6098 Le 22/09/2021 | Partager
Des prix favorables entraînent une hausse de 19% du chiffre d’affaires à 32,5 milliards de DH
La marge d’Ebitda gagne 8 points et atteint 39%, son niveau le plus élevé au cours de la dernière décennie
4,6 milliards de DH de bénéfices, en hausse de 71% hors effet don au fonds Covid en 2020

L’envolée des cours du phosphate et du DAP fait les affaires de l’OCP. Le leader mondial du phosphate a réalisé un bénéfice de 4,6 milliards de DH au 1er semestre contre une perte de 659 millions de DH à la même période l’année dernière.

cours-phosphate-098.jpg

La reprise économique mondiale et la hausse des prix des récoltes engendrent une forte demande d’engrais. Dans un marché où l’offre reste stable, les prix s’envolent. Au cours des sept premiers mois de l’année, les cours du phosphate brut et du DAP ont enregistré des hausses respectives de 40% et 97% en glissement annuel

Le résultat du 1er semestre 2020 avait été affecté par une charge exceptionnelle de 3 milliards de DH relative à la contribution du groupe au fonds de gestion de la pandémie. En neutralisant cette charge non récurrente,  les bénéfices du groupe affichent une hausse de 71%! La reprise économique mondiale et la hausse des prix des récoltes engendrent une forte demande d’engrais.

«La demande dans les principales régions importatrices a été tirée par la hausse des prix des récoltes, en particulier au Brésil, ainsi que par des conditions météorologiques favorables et de faibles niveaux de stocks aux Etats-Unis», commente l’OCP.

Dans un marché où l’offre reste stable, les prix s’envolent. Au cours des sept premiers mois de l’année, les cours du phosphate brut et du DAP ont enregistré des hausses respectives de 40% et 97% en glissement annuel, relèvent les analystes de la DEPF au ministère des Finances.

Soutenu par la hausse des prix de vente, le chiffre d’affaires  progresse de 19% à 32,5 milliards de DH. Tous les segments sont en croissance. L’acide phosphorique et les engrais phosphatés affichent des hausses respectives 27% et 20% alors que le chiffre d’affaires de la Roche a augmenté de 11%.

La performance opérationnelle et la hausse des prix ont permis de limiter l’impact de la hausse des coûts des intrants (souffre et ammoniaque).L’Ebitda s’est renforcée de 48% à 12,5 milliards de DH. La marge d’Ebitda gagne 8 points à un niveau très confortable de 39%.

«La flexibilité industrielle et l’agilité commerciale d’OCP associés à des prix favorables et à notre structure de coût optimisée ont entraîné une hausse de 19% du chiffre d’affaires et une augmentation de 800 points de base de la marge d’Ebitda à 39%, le niveau le plus élevé atteint au cours de la dernière décennie», commente Mostafa Terrab, PDG du groupe.

F.Fa

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite