×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Fès-Boulevard Med V: L’aménagement de la 2e tranche lancé

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:6116 Le 18/10/2021 | Partager
Réfection des voieries, espaces verts et trottoirs… au menu
La première tranche du projet a nécessité 28 millions de DH
fes-boulevard-med-v-016.jpg

Les travaux d’aménagement de la 2e tranche du boulevard Mohammed V viennent d’être lancés. Les commerçants espèrent une bonne cadence à cette mise à niveau afin de ne pas perdre leurs clients (Ph. YSA)

Les travaux d’aménagement de la 2e tranche du boulevard Mohammed V viennent d’être lancés. Mobilier urbain, jardinières, lampadaires et fontaine seront installés à l’instar de ce qui a été réalisé au niveau de la première tranche. L’entreprise chargée de la réfection des voiries a d’ores et déjà démarré les travaux de terrassement et d’installation des réseaux.

Pour ses initiateurs, «ce projet vise l’amélioration du paysage urbain du plus ancien boulevard de la ville, lequel compte la place du commerce, la Renaissance, le Bijou… et autres bâtiments qui ont plus d’un siècle d’histoire». Composé de deux tranches, ce chantier permettra au boulevard de retrouver ses lettres de noblesse.

En effet, la mise à niveau de ce boulevard emblématique de la Ville Nouvelle avait été lancée en août 2019. Initié par la wilaya, ce projet concerne la réfection des voieries et trottoirs, l’amélioration de l’éclairage public, l’embellissement urbain, ainsi que l’aménagement d’espaces verts. Concrètement, la première tranche a nécessité un investissement de 28 millions de DH et 12 mois de travaux intenses.

Mais, à cause de la pandémie, les travaux ont accusé un retard de quelques mois, lié aux exigences relatives à la pandémie, surtout en ce qui concerne l’approvisionnement des matières premières depuis l’étranger, avant de reprendre en février dernier. Finalement, la première tranche a été livrée en juillet dernier après la mise en service de la fontaine de la place Mohammed V. Pour ce qui est de la deuxième tranche, les travaux sont menés à proximité de cafés historiques comme le Zanzibar et la Marignan, la fameuse parfumerie Cléopâtre ou encore le «Marché central».

Pour les habitants de la ville nouvelle, «ce marché est l’incarnation d’une mémoire à la fois vivante et nostalgique pour tous ceux qui ont connu Dar Dbibegh dans les années 1960… Il nécessite une opération de sauvegarde à l’identique avec les commodités d’usage».

Il en est de même pour les commerces mitoyens et particulièrement le magasin Benchrif où les nouveaux mariés venaient jadis acheter les meilleurs tissus d’ameublement et immortaliser leurs rencontres chez les premiers photographes de la ville. Cure de jouvence assurée également pour l’arrondissement de police en face du kiosque Moussaoui.

En effet, la DGSN a anticipé les travaux de «modernisation» de l’arrondissement de police en optant pour des administrations accueillantes pour servir le citoyen, comme le souhaite le patron de la DGST et DGSN Abdellatif Hammouchi.

En tout cas, les autorités de la ville prônent une réorganisation du périmètre urbain basée sur des solutions réfléchies. Rappelons à ce titre, un budget de 500 millions de DH est réservé à l’amélioration des axes routiers de Fès, les entrées principales, la route de Meknès, ainsi que l’aménagement d’autres voiries urbaines (2019-2022). Une enveloppe similaire est dédiée à la mise à niveau urbaine et l’aménagement des quartiers sous-équipés.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

 

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite

Retrouvez dans la même rubrique