×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Sahara: Nouvel appui américain à l'initiative marocaine

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:6141 Le 24/11/2021 | Partager
La proposition d'autonomie qualifiée de «solution crédible, sérieuse et réaliste»
L'accent mis sur l'accord tripartite ayant consacré la pleine souveraineté du Royaume sur le Sahara
Les Etats-Unis veulent consolider davantage le partenariat avec le Maroc

Changements climatiques, extrémisme, paix et sécurité… autant d'enjeux qui donnent davantage de pertinence aux relations entre Rabat et Washington. C'est ce qu'a déclaré Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, à l'issue de sa rencontre avec son homologue américain Antony Blinken.

maroc-usa-041.jpg

En plus du soutien à l'initiative marocaine d'autonomie, Antony Blinken a insisté sur l'importance de l'appui du nouvel envoyé personnel du SG des Nations unies, Staffan de Mistura, dans la relance du processus politique pour aboutir à un règlement définitif au conflit autour du Sahara (Ph. MAP)

Bourita a été on ne peut plus clair: «Nous avons un partenariat de très longue date, et il est temps de l'enrichir davantage». Le ministre a cité les domaines du dialogue stratégique, de la coopération militaire et de la défense des intérêts et valeurs des deux pays.

De son côté, Blinken a insisté sur l'importance de ce partenariat «solide et de longue date», que son pays veut consolider davantage. Surtout qu'il est «enraciné dans des intérêts communs pour la paix, la sécurité et la prospérité régionales», selon un communiqué du Département d'Etat américain. Les entretiens entre les deux ministres, qui se sont déroulés lundi dernier à Washington, étaient également l'occasion de «passer en revue une série de questions régionales».

Ceci est d'autant plus important, dans la mesure où la tension continue de monter depuis quelques semaines, suite à la multiplication des provocations de l'Algérie. Rabat a jusqu'à maintenant fait preuve d'une grande retenue et de sérénité face aux manœuvres du voisin de l'Est et des appels à la guerre des séparatistes du Polisario.

Le Maroc continue de s'attacher au processus onusien de résolution de l'affaire du Sahara, sur la base de la proposition d'autonomie. Sur ce point, le secrétaire d'Etat américain a réaffirmé le soutien de son pays à l'initiative marocaine, qualifiée de «solution sérieuse, crédible et réaliste pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara».

Les deux ministres ont également fait part de leur soutien au nouvel envoyé personnel du SG des Nations unies, Staffan de Mistura, dans la conduite du processus politique. Ce dernier risque de buter sur l'immobilisme des positions du Polisario et de son parrain algérien. D'autant qu'Alger a annoncé son refus de reprendre les tables rondes sous la supervision de l'ONU. Or, il s'agit d'un format incontournable pour faire avancer le processus politique.

Quoi qu'il en soit, la rencontre entre Bourita et Blinken a été également l'occasion de mettre l'accent sur l'importance de l'accord tripartite entre le Maroc, les États-Unis et Israël, consacrant la reconnaissance américaine de la pleine souveraineté du Royaume sur le Sahara.

Au niveau interne, Washington a salué «les efforts du nouveau gouvernement pour faire avancer l'agenda de réformes de SM le Roi dans divers domaines, dont la promotion des droits de l'homme et des libertés individuelles. Les deux ministres ont souligné «le dialogue fructueux» entre Rabat et Washington dans ce domaine.

M.A.M.

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite