×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Volvo Trucks: La nouvelle offre pour septembre
DNES à Abu Dhabi, Ahlam NAZIH

Par L'Economiste | Edition N°:4202 Le 30/01/2014 | Partager
Elle comprend 3 derniers modèles de camions
Le groupe vise à augmenter ses ventes de 25% dans la région Afrique-Moyen-Orient
Une succursale en projet à Meknès

Source: Volvo Trucks

2010 et 2013, deux années de crise, ont été particulièrement rudes pour Volvo Trucks. En 2013, la baisse des ventes a dépassé les 31%. Le chiffre d’affaires du groupe, qui compte quelque 600 clients au Maroc, a avoisiné 1,5 milliard de DH. Les prix des camions varient de 700.000 à 1 million de DH HT, selon les modèles et les options

C’EST parti pour la nouvelle gamme Volvo Trucks dans la région Afrique-Moyen-Orient. Après avoir lancé ses trois nouveaux modèles (FH, FM et FMX) il y a quelques mois en Europe, le groupe s’attaque aux marchés du Sud. Le 2e constructeur mondial de poids lourds a présenté dimanche et lundi derniers, en grande pompe, ses 3 nouveaux camions à la presse régionale à Abu Dhabi. Mardi et mercredi, c’était au tour de ses principaux clients de découvrir les véhicules. 150 étaient attendus, dont une soixantaine de Marocains. Mais il faudra attendre quelques mois avant la commercialisation. Au Maroc, elle est prévue pour septembre 2014.
Volvo Trucks mise beaucoup sur la région. Au Moyen-Orient, par exemple, quelque 70 grands projets d’infrastructures estimés à un trillion de dollars à l’horizon 2030 sont prévus. Une aubaine pour le constructeur dont les ventes ont pâti de la crise en Europe.
L’Afrique, avec ses taux de croissance toujours soutenus, est également en ligne de mire.
Volvo Trucks espère augmenter son chiffre d’affaires dans la région (variant actuellement entre 950 millions et 1 milliard de dollars) de 25% d’ici 2015, en vue de devenir leader du marché. Un challenge qu’il pense remporter grâce à sa nouvelle gamme dont le développement a nécessité près de cinq ans de recherche et développement et 3 milliards de dollars d’investissements. Mais ce n’est pas tout. «Nous n’apportons pas seulement de la technologie mais aussi des solutions de transport. A titre d’exemple, nous travaillons sur des offres de financement au Maghreb, des contrats de prévention, une surveillance par satellite,…», relève Patrick Petitjean, vice-président, responsable du marché de l’Afrique du Nord.
Au Maroc, deuxième marché au Maghreb après l’Algérie, le groupe dispose de 3 succursales. Il en prévoit une quatrième bientôt à Meknès. Avec ses 22% de parts de marché, il est leader du secteur. Il ambitionne de porter sa part à 26% dès cette année, grâce à la relance de la demande à partir du 2e semestre 2014.

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite