×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Introductions en bourse
Les nouvelles stars de 2015

Par L'Economiste | Edition N°:4439 Le 13/01/2015 | Partager
Les sociétés américaines et françaises ouvrent le bal
Santé et nouvelles technologies prédominent

2014 a été marquée par l’arrivée du géant chinois du commerce en ligne Alibaba qui a réalisé une opération record de 25 milliards de dollars. Cette année, le carnet de commandes des introductions en bourse semble bien fourni, sans toutefois atteindre le niveau du premier semestre de 2014, d’après les analystes de PwC

WALL Street prévoit plusieurs entrées en Bourse en 2015. Les premiers à s’y mettre sont la société biopharmaceutique française Erytech Pharma ou encore le groupe Cellectis. Uber (société de transport urbain), Airbnb (plateforme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers), Snapchat (Application de messages éphémères), Dropbox (Le service de stockage de documents en ligne) ou encore Pinterest (un outil de découverte par l’image)  font aussi la course à la Silicon Valley.  Shake Shack (connu pour ses hamburgers) ou Ferrari font également partie des firmes intéressées par une cotation.
Les analystes prédisent une année exceptionnelle sur le front des IPO. Selon Dealogic, «les fonds levés n’ont jamais été si volumineux: 96 milliards de dollars sur les marchés américains via 292 cotations», rapporte les Echos France daté du 12 janvier. «L’appétit pour les actions reste très fort et le marché peut encore absorber au moins 200 cotations», selon les analystes.
Le secteur sera encore dominé par les sociétés technologiques. L’année passée, 55 sociétés spécialisées dans ce secteur ont fait leurs débuts boursiers sur les marchés américains (contre seulement 45 en 2013).
Le marché Français est aussi porté par le dynamisme des introductions en bourse.
Hier lundi, l’éditeur de jeux vidéo Focus Home Interactive a annoncé vouloir accélérer son développement via une entrée en Bourse de Paris, dont il vient de lancer la première étape. L’opération a pour but de «valoriser ses franchises et surtout renforcer sa couverture mondiale aux Etats-Unis mais aussi en Asie et en Amérique du Sud». La société a vendu 4 millions de jeux en 2014 et possède un catalogue de près de 40 titres tels que Blood Bowl ou Farming Simulator.
Pour sa part, la société française Oceasoft, qui conçoit des capteurs intelligents pour l’industrie espère lever au moins 7,5 millions d’euros lors de sa prochaine introduction en bourse pour accélérer son développement dans les objets connectés.
De son côté, le groupe français de blanchisserie industrielle Elis (contrôlé par la société d’investissement Eurazeo) espère mener à bien l’opération en février prochain. Le montant que le groupe espère lever à cette occasion reste inchangé à 700 millions d’euros. Cette somme servira au groupe à réduire son endettement.
En ce qui concerne le secteur de la santé, la société lyonnaise de biotechnologies Poxel, spécialisée dans le développement de médicaments antidiabétiques, a annoncé, le 8 janvier, avoir lancé la première étape de son entrée en Bourse.

256,5 milliards de dollars en 2014

LES marchés boursiers à travers le monde ont enregistré un bon cru en termes d’introductions en bourse, avec 1.206 IPO pour un montant global de 256,5 milliards de dollars, indique le cabinet international d’audit et de conseil E&Y (anciennement Ernst & Young).  S’agissant des pronostics pour 2015, cette dernière s’annonce plus «complexe», selon la même source. «Il faudrait compter durant les premiers mois de l’année 2015 un certain attentisme des entreprises, lesquelles devraient par la suite revenir sur le marché de manière plus massive», est-il indiqué.

F. Z. T.

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite