×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Automobile: Les indicateurs à la hausse

· La Palio en tête

Par L'Economiste | Edition N°:417 Le 07/01/1999 | Partager

L'année 1998 devra être un bon cru pour le marché marocain de l'automobile. Pour les seuls onze mois de l'année, les performances sont au rendez-vous.

Seulement deux mois après son lancement, la dernière-née de Fiat, la Palio détrône ses aînées la Uno et la Siena. Pour le mois de novembre, elle affiche 372 ventes dont 227 essence et 145 diesel contre 100 unités pour la Siena et 67 pour la Uno. Pour ce seul mois de novembre, Fiat réalise 539 transactions en recul par rapport au même mois de l'année dernière (-1%).
Aujourd'hui, le secteur automobile a bien évolué depuis que les pouvoirs publics ont tracé l'environnement et les professionnels déclenché sa dynamique. Le vrai test pour 1998 est assûremment la World Car: les premiers chiffres le montrent.
Dans tous les cas, c'est une bonne croissance que devrait enregistrer le marché automobile en 1998.
Déjà, pour les onze mois, et selon les statistiques de l'AIVAM, 31.523 voitures ont été écoulées, enregistrant une évolution de l'ordre de 13,6% par rapport à la même période de l'année dernière. Ces chiffres englobent les voitures particulières importées montées (build-up) et les voitures montées localement, ainsi que les véhicules utilitaires légers (VUL)(1).
Les voitures particulières ont clotûré les onze mois de l'année avec 21.569 unités écoulées contre 18.925 à la même période de l'année dernière, soit une hausse de 14%. Ce sont encore une fois les voitures importées à l'état monté (CBU) qui arrivent en tête du classement avec de très bonnes performances: 13.116 transactions, soit une progression de 26%.
Tenant dur comme fer à leur position, les Françaises maintiennent leur rythme et occupent les premiers rangs. En tête, Peugeot double ses ventes en passant de 1.283 à 2.421 cessions (+89%). Elle est talonnée par sa consoeur Renault avec 1.886 transactions (+30%).
Le constructeur japonais Toyota s'adjuge la troisième place avec 1.617 unités vendues, enregistrant une baisse de 13%. Avec 1.357 ventes, Honda occupe le quatrième rang
(+43%).
Au vu des chiffres, le marché du neuf se porte bien. Les différentes marques présentes se battent sur tous les fronts et l'essentiel pour les importateurs se joue sur le segment moyen supérieur qui progresse et où l'offre est importante.
Du côté des voitures montées localement, particulièrement la voiture économique, après l'euphorie c'est l'accalmie. Fiat affiche un cumul de 8.453 ventes contre 8.533 (-1%). Première arrivée sur le marché, la UNO enregistre de médiocres résultats avec une baisse de 44% sur les onze mois de l'année.
La Uno se laisse ainsi distancer par la Siena lancée en février 1998 (cumul de 2.886) et la Palio (cumul de 787).
Concernant les VUL, la tendance à la hausse est là aussi au rendez-vous. Les ventes sont ainsi passées de 8.806 à 9.954 unités pour les onze mois de 1998 (+13%). Les meilleurs scores sont obtenus par les véhicules importés à l'état monté avec une progression de
39%.
Pour ce qui est des VUL montés localement, ils redressent quelque peu la barre et affichent une hausse de 4% (6.863 cessions).

Meriem OUDGHIRI

(1) Ces statistiques ne tiennent pas compte des ventes BMW, Rover et Land Rover.

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite