×
+ L'ÉDITO
Par Mohamed CHAOUI
Le 21/01/2022
Open

Si la mise en scène et le décor de l’émission avec le chef du gouvernement étaient austères, il en...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Fès: L’USMBA veut promouvoir les civilisations arabo-musulmane, amazighe et juive

Par L'Economiste| Le 28/11/2021 - 15:48 | Partager
Fès: L’USMBA veut promouvoir les civilisations arabo-musulmane, amazighe et juive

L’université Sidi Mohammed Ben Abdellah (USMBA) de Fès, l’Association Essaouira-Mogador et le Centre d’études et de recherches sur le droit hébraïque viennent de signer une convention de partenariat, à Ifrane. Le but étant de promouvoir la formation et la recherche sur les civilisations arabo-musulmane, amazighe et juive. L’accord a été paraphé par André Azoulay, président de l’Association Essaouira-Mogador, Redouane Mrabet, président de l’USMBA de Fès et Abdellah Ouzitane, président-fondateur du CERDH. Il vise à instaurer un partenariat au long cours en collaborant à des activités de formations et de recherches permettant de valoriser et de revisiter l’identité et l’authenticité marocaines enracinées dans l’histoire de l’humanité. Ses signataires s’engagent à développer les échanges entre les enseignants chercheurs dans le domaine de la culture judéo-mazighe et les connaissances des étudiants dans le domaine linguistique, littéraire, juridique, politique, économique et social en lien avec ces composantes de l’identité marocaine.

Pour Redouane Mrabet, «cet accord boostera la recherche et la formation dans les domaines liés à l’identité marocaine, laquelle fait l’objet de plusieurs travaux de recherche au niveau de l’université». A noter que le partenariat porte notamment sur l’organisation de formations sur l’amazighe et l’hébreu en particulier et des séminaires sur la recherche linguistique ainsi que des rencontres pédagogiques pour ouvrir de nouvelles pistes de réflexion et de recherches dans le domaine du droit hébraïque et du droit amazigh. Selon les termes de la convention, celle-ci ouvrira aussi la voie aux initiatives œuvrant pour la création de clubs de tolérance au sein des établissements publics et privés (écoles, instituts et facultés) afin de leur insuffler un nouvel allant propice à un dynamisme et à une vision du monde basée sur la convivance et le vivre-ensemble.

Signalons enfin que la convention a été signée à l’occasion du Colloque international sur « L’identité arabo-judéo-amazighe, un fabuleux creuset de civilisations et de culture à explorer » (26-27 novembre), marqué par le lancement, dans ce cadre, d’un master inclusif dédié aux civilisations arabo-musulmane, amazighe et juive. Colloque qui se veut l’occasion d’élaborer des démarches réfléchies, des stratégies constructives et des analyses opérationnelles susceptibles d’assurer à la fois la sauvegarde et la promotion de la mémoire collective marocaine, soulignent ses organisateurs.

Y.S.A.