×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Participation

Par L'Economiste| Edition N°:2596 Le 27/08/2007 | Partager

LA campagne électorale, lancée samedi dernier, tâtonne encore. Il faudra attendre le milieu de cette semaine pour la voir monter en puissance et prendre sa vitesse de croisière. La plupart des candidats opèrent les derniers réglages avant de s’engager dans la bataille. Mais déjà, certaines têtes de liste se démarquent en recourant aux techniques modernes de marketing. D’autres se rabattent sur une approche classique, avec les banquets, le porte-à-porte, la distribution des tracts… Cependant, le grand défi que les partis politiques doivent relever n’est pas uniquement le nombre de sièges à rafler. L’enjeu majeur sera aussi le taux de participation. Que valent des élections transparentes si le taux d’abstention est anormalement élevé? La crédibilité de ce scrutin se mesure également dans le degré de mobilisation du corps électoral estimé à plus de 15,5 millions de personnes. Le ministère de l’Intérieur est conscient de cette donne. Il a lancé une campagne de sensibilisation des citoyens depuis déjà plusieurs semaines. Aujourd’hui, toute la logistique électorale est en place. L’appel royal pour une plus grande implication des citoyens a été clair. Les prochaines échéances doivent trancher avec les pratiques du passé pour ouvrir une nouvelle page dans l’histoire de la démocratie. Dans ce combat pour élargir le champ de la démocratie et pousser les citoyens à aller voter, les pouvoirs publics ne doivent pas rester seuls. Les partis politiques en assument une grande part de responsabilité. D’ailleurs, le comportement de leurs candidats en campagne sera décisif. Ceux-ci doivent faire attention à leurs discours, éviter les promesses sans lendemain et les programmes démagogiques. Ou encore le coup du député qui revient pour la première fois dans sa circonscription… après 2002.Mohamed CHAOUI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc