×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Raté

Par L'Economiste| Edition N°:4674 Le 23/12/2015 | Partager

Si on regarde en gros et sur 15 ans, on voit que le chômage a baissé, et ce dans de sérieuses proportions. Le gouvernement pourra donc refaire ami-ami avec le HCP, le toujours mal nommé Haut commissariat au plan, s’occupant en réalité de statistiques: des esprits chagrins pourraient voir là une répugnance culturelle à se mettre en conformité avec la réalité.
Quand on regarde d’un peu plus près les chiffres, non seulement il n’y a pas de quoi pavoiser, mais  il y a au contraire matière à s’inquiéter.
On observe  que l’aubaine démographique se termine. L’aubaine démographique, c’est quand un pays voit arriver dans la classe «jeunes adultes», les fruits de son baby boom, entre 20 et 30 ans auparavant. Ils poussent fortement la croissance, rien que par leur arrivée à l’âge adulte. Si en plus comme cela aurait pu être le cas au Maroc, ils sont la génération la mieux formée jamais enregistrée  de toute l’histoire du pays, ils provoquent  une accélération de la croissance, une explosion des initiatives, des changements  profonds dans le mode de vie de la société. Qu’on se réfère aux années 1950-1960, en Occident: les jeunes  ont même réinventé la musique! Ne parlons pas du reste de la vie sociale, académique ou économique.
On attendait les nôtres avec impatience… Raté. Définitivement, historiquement raté. Leur situation face au travail dit leur situation tout court.
Données en exemple pour leurs réussites scolaires par rapport aux garçons, les jeunes filles sont parties par grosses vagues chercher un mariage de sécurité: l’âge du mariage des filles a baissé d’une année en seulement 10 ans. Elles nous donnent plus de bébés et/mais le profil des familles du Maroc redevient  celui des années 90.
Le taux de chômage a baissé en 15 ans, mais l’emploi, lui, ne s’est pas amélioré. C’est pourtant ce qui compte.
 

Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc