×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Vie

Par L'Economiste| Edition N°:2446 Le 19/01/2007 | Partager

Si les Marocains devaient voter demain, eh bien, ils voteraient… Segolène ou Sarkozy. Trêve de plaisanteries, l’effervescence ou les prémisses de débat électoral français nous font rêver. Des candidats qui doivent faire leur preuve pour gagner la bataille de l’investiture, une véritable machine de guerre pour atteindre les objectifs, un électorat très attentif… Bref, tout ce qui fait défaut au champ politique marocain. On aura beau digresser sur la mollesse du débat électoral, on n’en dira jamais assez. Aucun débat n’est suffisamment mobilisateur pour l’heure. Un peu partout les mêmes têtes se disputent l’espace démocratique. L’électorat est tenu à l’écart des centres de décisions les plus proches, c’est-à-dire les communes. La démocratie participative n’est pas à l’ordre du jour. Personne pour poser des actes politiques clairs. Aucun parti pour dire sans ambiguïté s’il est pour l’Etat-providence ou au contraire pour l’ultralibéralisme. Il y a fort longtemps que les frontières gauche-droite se sont diluées et que les programmes de part et d’autre manquent de personnalité. Quant au débat d’idées, il reste pauvre. Mais le plus grave c’est que les partis ne font pas rêver. C’est bien dommage car il y a tellement de choses à faire dans ce pays. Et puis il y a cette menace islamiste qu’une bonne partie d’entre nous redoute. Tant que le monde politique n’aura pas compris grand-chose à la priorité des gens, le jeu démocratique ne se fera que partiellement. Dans ces conditions, il sera difficile à faire admettre aux plus dubitatifs que de nombreuses formations ne sont qu’un ramassis d’opportunistes qui, une fois élus, ne respecteront pas leurs engagements, qu’il y a trop de populisme et de démagogie dans ces campagnes mais rien pour changer leur vie.Mohamed BENABID

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc